Les interventions de la Zambie, du Kenya et du Burundi

Le Président de la République de Zambie, Edgar Lungu, est intervenu lors de la séance de clôture pour féliciter tout d’abord l’organisation et la réussite du Sommet ainsi que l’élection du Président malagasy, Hery Rajaonarimampianina, la Présidence du COMESA. Le Chef de l’Etat zambien a souligné l’importance accordée par son pays à la coopération régionale, à travers le COMESA, car reposant sur de bonnes règles, et dans l’intérêt des Etats membres. Il a par ailleurs souligné la nécessité d’asseoir une paix durable dans les régions orientale et australe d’Afrique, pour garantir un développement réel des pays du COMESA, avec des échanges commerciaux stimulés par le secteur Privé et des acteurs économiques performants, en matière d’industrie. Au niveau de l’appui à l’organisation, la Zambie offre 10ha de terrain pour la construction du siège permanent du Secrétariat Général du COMESA. Ce faisant, la Zambie réaffirme son engagement dans toutes les activités de l’organisation, pour une communauté régionale harmonieusement intégrée.

Le Vice-président du Kenya, William Samoei Ruto, a réitéré la nécessité d’appuyer financièrement et techniquement tous les pays du COMESA afin que ces derniers puissent maîtriser et tirer profit de la concurrence au niveau du commerce international. Il a également encouragé le renforcement des mesures incitatives pour attirer les investisseurs essentiels. Par contre, tous les pays membres, a-t-il dit, doivent toujours rester solidaires pour contourner les obstacles à une réelle intégration régionale. Il a souligné l’importance de favoriser la libre circulation des personnes à travers l’octroi d’un visa et d’un passeport unique, comme ceux lancés par le Kenya et l’Union Africaine. Il a enfin tenu à féliciter Madagascar pour la signature de la Charte sociale du COMESA.

Le Vice-président de la République du Burundi, Butore Joseph, a quant à lui exprimé les mots de remerciement à l’endroit des autorités et du peuple malagasy, notamment au Président Rajaonarimampianina, pour l’hospitalité et la qualité de l’organisation du Sommet. Grâce au bon climat de travail, toutes les délégations ont pu aboutir à des réalisations fructueuses. Il a rappelé le souhait de chaque pays de pouvoir tirer profit de l’intégration régionale par le biais d’une industrialisation inclusive. Le marché commun de l’Afrique orientale et australe, composé de près de 475 millions d’habitants, a devant lui d’innombrables défis et opportunités à saisir après le Sommet d’Antananarivo. Le Vice-président burundais a souhaité le plein succès à Madagascar à la présidence du COMESA.